Flux RSS des actualités de Présanse http://www.presanse-pacacorse.org/ fr Wed, 24 Jan 2018 00:57:07 GMT Wed, 24 Jan 2018 00:57:07 +0100 Journée d'échange sur la qualité de l'air intérieur http://www.presanse-pacacorse.org/a/535/journee-d-echange-sur-la-qualite-de-l-air-interieur/ Mon, 22 Jan 2018 09:40:20 L'air des bâtiments représente un véritable cocktail de polluants. Avec ses composés gazeux (chimiques, moléculaires ou radioactifs), ses biocontaminants (moisissures, bactéries, virus, pollens) et ses composés particulaires (fibres, particulues), l'air intérieur a des effets sur la santé des travailleurs. Lors de cette journée technique organisée par l'INRS, il a été expliqué que les effets étaient aussi divers que les polluants. Ils peuvent être : 

  • aigus : céphalées, nausées, baisse de performances...
  • à court terme : maladies infectieuses (grippe, légionelloses), syndrome du bâtiment malsain
  • à long terme : affections multifactorielles (BPCO, asthme, cancer, accident cardio-vasculaire)

Prévention pour une meilleure qualité de l'air intérieur

Pour limiter les expositions, la prévention doit être menée dès la phase de conception d'un bâtiment ou avant la réalisation de travaux de rénovation, comme l'ont rappelé Laurence Robert et Bruno Courtois de l'INRS. Quatre principes sont à mettre en œuvre : 

  • Minimiser les émissions de polluants à l'intérieur des bâtiments (choix de matériaux aussi peu émetteurs en composé organique volatil que possible)
  • Éliminer les sources d'humidité
  • Ventiler suffisamment
  • Protéger l'environnement intérieur contre la pollution extérieure

En cas de suspicion de dégradation de la la QAI, il faut :

  • Identifier les sources d'émissions et les réduire, voire les éliminer
  • Comprendre et mettre une ventilation générale
  • Appliquer des règles de bon sens
  • Ne pas mettre en place de façon systématique une métrologie

Campagne nationale "Bureau"

Lors de la journée sur la QAI, ont également été présentés les premiers résultats de la campagne nationale "Bureau". Cette dernière a pour but de dresser un premier état des lieux de la QAI et du confort dans les immeubles de bureau en France. En effet, jusque-là, peu de données existaient sur la QAI des bureaux alors que beaucoup de travailleurs se concentrent dans ces environnements, avec des impacts sur la santé et des conséquences économiques. La campagne "Bureau" a aussi pour ambition d'élaborer des recommandations pour l'amélioration de la QAI et du confort.

]]>
Rapport Evrest 2015-2016 - Paca et Corse http://www.presanse-pacacorse.org/a/534/rapport-evrest-2015-2016-paca-et-corse/ Tue, 16 Jan 2018 13:58:04 Observatoire pluriannuel par questionnaire, le dispositif Evrest (EVolutions et RElations en Santé au Travail) s'appuie sur un réseau de médecins du travail et vise deux objectifs : 

  • d’une part, constituer une base nationale et des bases régionales, à partir d’un échantillon de salariés suivis dans le temps (ceux nés en octobre d’une année paire) parmi ceux vus par les médecins du travail et les IDEST (infirmiers dans un service de santé au travail).
  • d’autre part, permettre à chaque médecin participant (ou à un groupe de médecins qui décideraient de se coordonner) de produire et exploiter l’ensemble de ses données pour enrichir la pratique de prévention et les réflexions sur le travail et la santé, en fonction de ses besoins.

Des médecins référents et des médecins participants

Dans chaque région participant à Evrest, un ou plusieurs médecins référents régionaux prennent en charge la gestion des inscriptions des médecins volontaires, les informent sur le dispositif et son fonctionnement. Ces médecins référents contribuent aussi à structurer un cadre permettant de répondre aux besoins d’appui technique et de réflexion pour les médecins impliqués dans Evrest.

Les médecins du travail participants peuvent élargir ponctuellement ou durablement leur utilisation du dispositif Evrest, selon des besoins qui leur sont propres (individuellement ou de façon coordonnée avec d’autres, par exemple au niveau d’une entreprise, d’un service de santé au travail ou d’une branche professionnelle). L’organisation technique du dispositif laisse la possibilité à tout médecin qui le souhaite de pouvoir récupérer et utiliser les données qu’il a lui-même recueillies. Enfin, le médecin du travail peut déléguer la réalisation d’une partie du suivi périodique aux IDEST et dans ce cadre, les IDEST peuvent participer à l’observatoire Evrest sous le nom du médecin du travail volontaire.

Mis en œuvre progressivement à partir de 2008 sur l'ensemble des régions françaises, Evrest compte aujourd'hui au moins un médecin référent dans toutes les régions. En 2015 et/ou 2016, sur le plan national, 991 médecins du travail ont participé au recueil des données. Dans les régions Paca et Corse, ce sont 122 médecins du travail qui ont apporté leur contribution, avec un taux d'utilisation du dispositif avoisinant les 30 %.

Plan du dernier rapport Evrest Paca et Corse

  • Descriptif de l’échantillon régional 
  • Descriptif de l’ensemble des réponses au questionnaire, selon le sexe 
  • Descriptif de l’ensemble des réponses au questionnaire, selon les catégories socioprofessionnelles (pourles catégories socioprofessionnelles ayant au moins 200 salariés)
  • Descriptif de l’ensemble des réponses au questionnaire, selon les secteurs d’activités (pour les secteurs d’activité ayant au moins 200 salariés)


]]>
Nouveau look pour le site de l'AIST 84 http://www.presanse-pacacorse.org/a/532/nouveau-look-pour-le-site-de-l-aist-84/ Thu, 11 Jan 2018 12:33:12 Documentations, actualités, agenda, réponses aux questions les plus fréquemment posées... Le site internet de l'AIST 84 se veut complet afin d'offrir à ses adhérents toutes les infos utiles à une meilleure prévention des risques professionnels

Deux entrées, l'une pour les employeurs et l'autre pour les salariés, sont proposées dès la page d'accueil et permettent ainsi d'orienter au mieux les internautes dans leur navigation. Six accès sont également prévus en fonction des besoins de chacun : adhérer, se former, se documenter, rencontrer les équipes de l'AIST 84, connaître les actions du service et postuler. 

Clair et agréable à consulter, agrémenté de dessins au graphisme épuré et ludique, le site se révèle un outil d'accompagnement efficace pour les entreprises. 

Le nouveau site de l'AIST 84 est à retrouver sur www.aist84.fr

]]>
Modernisation de la médecine du travail : un an déjà http://www.presanse-pacacorse.org/a/528/modernisation-de-la-medecine-du-travail-un-an-deja/ Wed, 10 Jan 2018 12:30:14 Quels sont les types de visites ?

Le suivi de l’état de santé des salariés est devenu "adapté" plutôt que "systématique". Le calendrier unique et la vérification de l'aptitude pour tous ont disparu. Dorénavant, la nature des visites et leur périodicité sont déterminées par l’âge du travailleur, son état de santé, ses conditions de travail et les risques auxquels il est exposé. 

Dans la grande majorité des cas, le suivi est dit "classique" ou "hors risques particuliers", avec une visite d’information et de prévention (VIP) réalisée par un professionnel de santé au travail (médecin du travail et, sous l'autorité de celui-ci, le collaborateur médecin, l'interne en médecine du travail et l'infirmier de santé au travail). La périodicité de cette VIP ne peut excéder 5 ans. Pour les travailleurs de nuit, handicapés ou titulaires d’une pension d’invalidité, la fréquence maximale est ramenée à 3 ans. Enfin, les travailleurs affectés à des postes les exposant à un risque particulier bénéficient d’un suivi dit "renforcé", c’est-à-dire que leur visite est assurée par le médecin du travail et donne lieu à un avis d'aptitude. La périodicité maximale est alors de 4 ans, avec une visite intermédiaire tous les 2 ans maximum. Cette dernière est réalisée par un professionnel de santé au travail. 

Comment déterminer un poste à risques particuliers ?

Puisque le suivi de l'état de santé des salariés est fonction de risques particuliers, il est essentiel de bien comprendre quels sont ces risques. D'autant que la liste des salariés concernés par le suivi renforcé doit être établie chaque année par l'employeur sur la base de son évaluation des risques

Les postes présentant des risques particuliers sont ceux exposant les travailleurs :

  • à l'amiante
  • au plomb
  • aux agents cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction
  • aux agents biologiques des groupes 3 et 4
  • aux rayonnements ionisants
  • au risque hyperbare
  • au risque de chute de hauteur lors des opérations de montage et de démontage d'échafaudages

Présentent également des risques particuliers, les postes nécessitant un examen d'aptitude spécifique :

  • pour les jeunes de moins de 18 ans affectés à des travaux interdits susceptibles de dérogation (art. R. 4153-40)
  • en cas d'habilitation électrique (art. R. 4544-10)
  • en cas d'autorisation de conduite (art. R. 4323-56)
  • en cas de manutention manuelle pour le port de charges supérieures à 55 kg (art. R. 4541-9). 

La liste des postes à risques particuliers peut être complétée par l'employeur, par un écrit motivé, et après avis du médecin du travail, du CHSCHT ou, à défaut, des délégués du personnel.

 

Pour toute question, contactez votre Service de Santé au Travail

Plus d'infos dans notre brochure "Surveillance de l'état de santé des travailleurs"

Crédit photo : Designed by Pressfoto / Freepik

]]>
Présanse Paca-Corse : le nouveau nom de l'Association des Services de Santé au Travail de Paca et Corse http://www.presanse-pacacorse.org/a/531/presanse-paca-corse-le-nouveau-nom-de-l-association-des-services-de-sante-au-travail-de-paca-et-corse/ Wed, 10 Jan 2018 12:00:42 Afin d’harmoniser et d’optimiser leurs ressources et compétences, 16 Services de Santé au Travail Interentreprises des régions Paca et Corse se sont regroupés, depuis 2009, au sein d’une association. En 2012, ce réseau a donné naissance au portail internet Présanse, dont le nom est finalement devenu celui de l’entité associative.

Aujourd’hui, une nouvelle étape est franchie : l’organisme national représentatif des 240 Services de Santé au Travail Interentreprises, qui s’appelait jusqu’alors le Cisme, a décidé d'utiliser le nom de Présanse. À compter du 1er janvier 2018, le Cisme devient donc Présanse (www.presanse.fr), tandis que l’Association des Services de Santé au Travail de Paca et Corse s’ancre davantage dans le territoire en complétant son appellation par les mots « Paca-Corse », devenant ainsi Présanse Paca-Corse (www.presanse-pacacorse.org).

Une reconnaissance et une évolution cohérente

Profitant de la dynamique du décret du 27 décembre 2016, relatif à la « modernisation de la médecine du travail », l’ex-Cisme a initié, en 2017, une réflexion pour faire évoluer son identité. Au terme de plusieurs échanges, est apparu le besoin de créer une identité distinctive, signifiante et forte. Le choix s’est donc naturellement porté sur le nom de Présanse, évoquant la mission de prévention et faisant référence au métier et à l’expertise des Services de Santé au Travail Interentreprises. Les lettres de « Présanse » sont ainsi issues des notions de « prévention », « santé », « services » et « entreprises ».

Pour Présanse Paca-Corse, c’est une reconnaissance de son implication dans la promotion de la prévention des risques professionnels et une évolution qui fait sens. Adossée à un réseau national, l’association régionale s’inscrit désormais dans une démarche plus cohérente qui a pour objectif de renforcer le champ de la santé au travail en France comme sur les territoires.  

 

Logo Présanse Paca-Corse

Un nouveau logo
Pour accompagner son nouveau nom, Présanse Paca-Corse se dote d’un nouveau logo. Il s’agit d’une déclinaison territoriale de celui du réseau national. Il s’intégrera progressivement dans tous nos supports : brochures, fiches pratiques, site internet…
   

 

Découvrez la vidéo expliquant le changement de nom du Cisme : 

 

]]>
Ateliers "Exercer en indépendant avec un cancer" http://www.presanse-pacacorse.org/a/529/ateliers-exercer-en-independant-avec-un-cancer-/ Wed, 10 Jan 2018 12:00:42 Conçus comme des moments de ressource et de répit, ces rendez-vous sont destinés aux travailleurs indépendants touchés par un cancer, en soins ou ayant fini les soins. Ils se déroulent en groupe de 10 personnes maximum et sont animés par un coach. Chaque participant peut être entendu et échanger sur son activité professionnelle d'indépendant face à la maladie. Les questions posées peuvent être variées : gestion du stress, fatigue du professionnel, relation avec les clients, isolement, développement de la clientèle, gestion du temps, organisation, incertitudes liées à l'activité... 

Un atelier par mois est organisé durant sept mois pour permettre à chacun de travailler sur ses objectifs, entre les rencontres. Déjà organisés en 2017, ces ateliers ont été une expérience positive pour les participants.

Logo CAIRE 13

Infos pratiques

  • Dates et horaires : le premier atelier se déroulera le lundi 22 janvier 2018, de 9 h 30 à 12 h. D'autres dates sont ensuite prévues avec le même créneau horaire : 19 février, 26 mars, 16 avril, 14 mai, 18 juin, 16 juillet. L'engagement aux autres ateliers se fera à la suite de cette première rencontre. 
  • Lieu : CAIRE 13, 11 rue de la République, 1er étage, 13002 Marseille.
  • CAIRE 13 : reconnue d’intérêt général, cette association assure une prise en charge gratuite et personnalisée des chefs d’entreprises, agriculteurs, artisans, commerçants, libéraux, travailleurs indépendants malades du cancer pendant leur parcours de soin et lors de la reprise du travail. CAIRE 13 a constitué un réseau solidaire composé de professionnels bénévoles afin d’aider ses bénéficiaires dans leurs démarches administratives, juridiques et sociales ainsi que dans leurs évolutions professionnelles.
  • Le coach : Catherine Capaldo propose une approche centrée sur le développement des compétences professionnelles. Elle anime des groupes au sein de PME-TPE ainsi que dans les administrations, mais porte une attention toute particulière aux besoins de TPE avec qui elle travaille régulièrement.  
  • Ateliers entièrement gratuits, sur inscription seulement (nombre de places limité) auprès de Christine Gavaudan, tél. 07 53 09 06 18 ; caire@gims13.com
]]>