Conditions d'exercice des collaborateurs médecins au sein des Services de Santé au Travail

Le collaborateur médecin au sein des SIST

Les Services de Santé au Travail peuvent recruter des médecins non spécialistes en médecine du travail, qui s'engagent à suivre une formation qualifiante dans la spécialité.

 

Dans un contexte de démographie médicale défavorable parmi les médecins du travail, le collaborateur médecin est devenu une passerelle indispensable. Ce statut permet aux Services de Santé au Travail de recruter des médecins non spécialistes ; ceux-ci s'engagent alors à suivre une formation qualifiante dans la spécialité de médecine du travail. 

La mise en place effective du statut de collaborateur médecin s'est cependant heurtée à certaines barrières : impossibilité de pratiquer des actes de médecine du travail pour les collaborateurs médecins, longueur de la formation à suivre, etc.

Diverses solutions avaient été proposées afin de faire évoluer de manière efficiente les missions du collaborateur médecin. Solutions toute rejetées pour cause d'incompatibilité avec le Code du Travail. Une mesure législative interviendra prochainement afin de répondre à ces problématiques. La note ci-dessous, émise par le Direction générale du travail, donne plus de détails sur le sujet.

Dernière mise à jour le 20.10.2015