Covid-19 : L'apport des ergonomes, la force du collectif dans l'organisation du travail

Travail d'équipe

Face à la crise sanitaire, de nouvelles organisations ont été mises en place dans l'urgence et la focalisation des employeurs sur le risque infectieux a parfois pu faire oublier les autres risques. Pourtant, les modes de travail anormaux tendent à accroître les Risques Psycho-Sociaux (RPS) et les Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) dont la prévention est essentielle. Les équipes des Services de Santé au Travail, dont les ergonomes font partie, peuvent accompagner les entreprises à mieux prévenir tous ces risques en prenant en compte la dimension organisationnelle, la communication, le retour d'expérience et le savoir-faire de chacun.

Un article co-rédigé par A. Vaudran et G. Leenhardt (ergonomes à l'AIST 84), M. Rodrigues (ergonome à l'AMETRA06) et S. Candia (ergonome au GIMS 13) 

Les entreprises françaises viennent de subir de plein fouet une crise sanitaire historique qui a frappé l’ensemble du monde professionnel, du dirigeant au salarié. Les organisations de travail ont été chamboulées mettant ainsi l’ensemble des entreprises dans des situations parfois difficiles à gérer, à accepter, à adopter. Face à cette situation inédite, des mesures de prévention et de nouvelles organisations ont été mises en place dans l’urgence pour maintenir l’activité en mode dégradé. Pour protéger les salariés, des masques, des gels hydro-alcooliques et les gestes barrières ont été rapidement mis en place pour contrer ce risque infectieux, jusqu’à générer des ruptures de stocks.

Les entreprises tentent de repartir de l’avant en entamant une phase de transition répondant aux contraintes de la Covid-19. Ces changements restent cependant fragiles et suscitent des interrogations, des attentes et des craintes face à l’évolution sanitaire.

Dans l’urgence, la focalisation des employeurs s’est imposée sur le risque infectieux. Cependant, les préventeurs constatent l’absence de prise en compte des risques liés aux changements des organisations de travail. L’accent trop marqué sur le risque infectieux aurait-il fait oublier les autres risques, toujours présents dans les entreprises ?

Les impacts négatifs

S’ils sont occultés ou délaissés au profit du risque infectieux, une flambée des autres risques professionnels pourrait surgir, tels que les risques psychosociaux (RPS) et les troubles musculo-squelettiques (TMS).

Effectivement, les modes de travail, impactés par la Covid-19, génèrent des difficultés dans l’activité.

A titre d’exemple :

  • Les RPS liés à l’altération des liens entre collaborateurs ou des relations avec les clients, la différence de perception sur les risques Covid-19 et la nécessité de port des protections individuelles, la charge de travail accrue, l’autonomie réduite, le sentiment d’isolement...
  • Les TMS liés au renforcement des protocoles de nettoyage/désinfection, aux modifications de poste de travail (plexiglass par exemple), aux postes en télétravail inadaptés…

Les impacts positifs

Heureusement dans certaines entreprises, même pris au dépourvu et parfois dépassés par la situation soudaine, dirigeants et salariés ont su construire ou dynamiser un collectif de travail pour être force de proposition. De manière participative, rapide et adaptée, les idées venues du terrain ont pu être entendues et élaborées avec les salariés, leur laissant plus de marges de manœuvre et d’implication. 

L’amélioration des liens entre les équipes ainsi que le renforcement du dialogue social ont mis en avant des valeurs essentielles dans le travail telles que : loyauté, confiance, motivation, engagement, collectif.

Et demain ?

Cette crise sanitaire a montré toute l’importance de l’Homme en tant que valeur individuelle au sein d’un collectif de travail. Pour la plupart des entreprises, sans lui, l’activité est stoppée. C’est aussi l’individu qui connait le mieux son activité, ses besoins et ses contraintes.

Tirons les enseignements de cette période inédite et profitons-en pour repartir sur des bases plus solides. Il est temps de mettre en place des espaces de discussion avec les salariés pour s’assurer des choix les plus pertinents et proposer des conditions de travail optimales pour tous.

Ces temps d’échanges collectifs permettront de faire remonter les difficultés rencontrées au quotidien à tous les niveaux hiérarchiques. Afin de construire l’organisation de demain, le collectif pourra par exemple reprendre et simuler les situations de travail des salariés. L’objectif sera d’apporter des réponses adaptées et acceptées, issues d’un réel consensus intégrant les besoins et les contraintes de chacun.

En temps de crise, qu’elle soit sanitaire, économique ou autre, la communication auprès des salariés est primordiale. Un travail important sur le plan de la communication doit permettre d’être transparent et d’informer les salariés sur la situation actuelle, l’organisation mise en place et les objectifs à atteindre pour une réussite collective.

Enfin le retour d’expérience est essentiel pour évaluer les organisations, particulièrement après le confinement. Ces décisions, ces changements ne doivent pas être figés, ils doivent évoluer avec le temps et les retours terrain pour coller au mieux à la réalité de l’activité.

Depuis longtemps, de nombreux acteurs, tels que les Services de Santé au Travail, accompagnent les entreprises dans cette démarche. Parmi eux, les ergonomes pourront vous épauler en prenant en compte la dimension organisationnelle, la communication, le retour d’expérience et le savoir-faire de chacun. Grâce à la spécificité de leur métier, basée sur la réalité du travail, ils vous conseilleront sur la méthodologie à adopter dans votre démarche de prévention.

Dirigeants et Services de Santé au Travail co-construiront les changements pour un objectif commun : capitaliser ce qui marche bien et optimiser ce qui fonctionne moins bien.

Les avantages du travail d’équipe n’étant plus à citer, ne considérons pas cette démarche comme transitoire. Prenons conscience de la force du collectif. Créons-la, dynamisons la pour de meilleurs résultats.

Pour aller plus loin...

Pour plus d'information, contactez le médecin du travail de votre Service de Santé au Travail.

Toutes les coordonnées des Services de Santé au Travail Interentreprises de Paca et Corse-du-Sud sont disponibles dans notre rubrique "Le réseau"