Affichage détaillé (Ressources documentaires)


Conseils aux conducteurs (position de conduite et détente)

Date de publication : 27/04/2017

Structure éditrice

Livret Conseils aux conducteurs

Rouler implique des contraintes posturales qui peuvent avoir un impact sur la santé. Il est donc important de veiller à être bien assis et de suivre quelques conseils pour se détendre. 

 

L’un des secrets pour bien rouler est... de s’arrêter. Cela permet au conducteur de ne pas accumuler la fatigue, donc de rester vigilant et concentré plus longtemps.

Être bien assis

  • Le dossier du siège doit être presque vertical.
  • Régler son siège en fonction de son poids si cette option est disponible.
  • Positionner l’appui-tête de manière à éviter d’avoir la nuque fléchie vers l’avant.
  • Régler les rétroviseurs pour éviter la flexion ou torsion de la nuque.
  • Si le siège possède des accoudoirs réglables, les régler de telle sorte que l’avant-bras repose confortablement dessus, sans hausser ou abaisser les épaules et sans inclinaison du tronc. Les bras doivent rester le long du buste.
  • Régler la distance entre votre siège et les pédales : votre jambe doit être légèrement fléchie lorsque vous débrayez à fond. Veillez à ce que le pied soit dans le prolongement de la jambe afin d’éviter un angle excessif et l’apparition de crampes.
  • Le dos doit rester droit. Respecter la courbure et la cambrure physiologique du dos, en plaçant éventuellement un petit coussin au niveau des lombaires.
  • Vous devez pouvoir maîtriser le volant sans avoir les bras complètement tendus lorsque votre dos est au fond du siège.
  • Régler le volant en position basse (sans gêner les genoux) afin d’éviter une élévation des bras. Il est possible de régler la hauteur du volant sur certains véhicules.

Contraintes posturales induites lors de la conduite

  • Lorsque vous conduisez, vos bras et vos mains sont placés plus haut que lorsque vous êtes assis à votre bureau de travail. Le bras droit est en extension lors du changement de vitesse.
  • Vous devez aussi étirer davantage vos jambes pour utiliser la pédale de frein et l’accélérateur. 
  • Votre corps absorbe les vibrations de la route lorsque celle-ci est cahoteuse ou inégale, et il doit aussi résister à la force qui s’exerce sur lui lorsque vous changez de voie, prenez un virage ou tournez. La vitesse d’accélération et de décélération a également un effet sur votre corps.
  • Les conducteurs se plaignent souvent d’inconfort ou de douleurs dans le bas du dos, fatigue dans les épaules, crampes aux pieds, cervicalgies. La position assise prolongée peut être responsable de pathologies dorsales et de troubles musculo-squelettiques. 

Conseils pour se détendre

  • Faites des pauses régulièrement, debout ou mieux encore en marchant, toutes les 2 h ou tous les 200 km.
  • Privilégiez les véhicules avec boîte automatique pour les déplacements longs et fréquents.
  • Pour mieux relâcher la tension musculaire, vous pouvez : 
  • Marcher en faisant au moins deux fois le tour de votre véhicule, ou mieux en vous promenant 5 minutes.
  • Respirer profondément en inspirant par le nez et en expirant par la bouche.
  • Effectuer quelques exercices, comme présentés dans le livret téléchargeable ci-dessous
Couverture Livret Conseils aux conducteurs
Thème(s) : Facteurs de risque
Sous-thème Facteurs de risque et effets sur la santé : Risque routier
Type de publication : Livret

Si vous souhaitez que votre document apparaisse sur Présanse, n'hésitez pas à nous contacter.