Journée mondiale de la BPCO

Affiche BPCO

Le mercredi 16 novembre 2016 se tiendra la Journée mondiale de la BPCO (BronchoPneumopathie Chronique Obstructive), maladie respiratoire due principalement au tabagisme.

Alors que se déroule la campagne "Moi(s) sans tabac", du 1er au 30 novembre 2016, les pneumologues se mobilisent pour informer le grand public sur une maladie provoquée à 80 % par le tabac : la BPCO. Fumeurs ou victimes du tabagisme passif sont concernés. Dans 20 % des cas, des expositions professionnelles peuvent aussi être en cause : mines, fonderies-sidérurgie, bâtiment et travaux publics, textile...

La Journée mondiale de la BPCO est ainsi l'occasion de rappeler que cette maladie des poumons et des voies aériennes, caractérisée par une obstruction permanente des bronches et des bronchioles, est responsable de 17000 morts et 100000 hospitalisations par an, en France. Pourtant, il est estimé que deux tiers des patients ignorent qu'ils sont touchés par la BPCO. Les pneumologues souhaitent souligner qu'il est important d'agir dès les premiers signes : essoufflement, toux quotidienne, expectorations (crachats), bronchites à répétition ou traînantes... Un diagnostic précoce peut être établi via une consultation médicale, avec un interrogatoire sur les facteurs de risque et un examen clinique, complétée par des tests de mesure du souffle.

Pour prévenir et ralentir la maladie, trois points essentiels : 

  • Arrêter le tabac et l'exposition aux autres polluants
  • Mettre en place un traitement précoce
  • Pratiquer une activité physique régulière

 

Si vous fumez ou êtes exposés à des polluants dans le cadre de votre travail, parlez-en à votre médecin du travail.